Les bienfaits de la position demi-chandelle

posture de la demi chandelle

Les postures et cambrures que nous propose la pratique du Yoga sont faites pour nous détendre et nous relaxer, aussi bien mentalement que physiquement.

Si elles sont peu communes en occident, c’est parce qu’elles sont originaires de l’Inde ancestrale, où le Yoga est une sorte de méditation pratiquée par tous.

On connait le goût des Indiens pour les positions amoureuses quelque peu inédites et parfois compliquées à réaliser que l’on trouve au sein du Kâmasûtra, et en matière de Yoga, c’est un peu la même chose. L’un des exemples les plus probants en est la position de la demi-chandelle.

Qu’est-ce que la position de la demi-chandelle ?

Cette posture de Yoga, qui est en fait le découlement de celle de la chandelle, est appelée le Viparita-Karani dans les modes d’emploi officiels du Yoga.

Elle en est une des figures phares et demande de la concentration et un souffle cadencé pour l’exécuter dans de bonnes conditions. Il est à rappeler en effet qu’en matière de Yoga, rien n’est plus important que notre respiration.

C’est la base de cette pratique et c’est grâce à elle que le Yoga est une sorte de méditation. Alors, l’inspiration et l’expiration de l’air dans nos poumons se doivent d’être profondes et en continu, pour nous permettre d’arriver à une certaine première détente de certains de nos muscles et de notre mental.

La position de la chandelle est très bénéfique aux personnes devant rester debout un certain temps durant la journée.

Le principe étant d’appuyer nos épaules, notre tête et notre cou contre le tapis de sol et de suspendre le reste de notre corps et nos jambes en l’air le plus longtemps possible. Cette posture dite chandelle nous fait bénéficier d’un apport de sang inversé au sein de notre organisme.

De ce fait, notre circulation sanguine nous apporte un surplus d’oxygène appréciable dans les régions de notre cerveau qui sont habituellement peu irriguées.

Ce qui permet de stimuler notre mémoire, de développer positivement notre thyroïde et de ralentir l’arrivée de rides sur notre visage. En outre, notre bas-ventre et nos jambes sont soulagés d’un apport de sang important, ce qui favorise donc la diminution des varices, des phlébites et d’autres troubles dus à la mauvaise circulation de notre sang dans nos membres inférieurs.

À noter aussi que la position de la chandelle, en étant d’une action forte sur notre système nerveux central, est positive sur notre vue, notre ouïe ainsi que sur notre tension artérielle et notre rythme cardiaque.

Comment réaliser la position de la demi-chandelle ?

Vous aurez compris qu’il faut donc tout d’abord savoir vous positionner en position chandelle. Pour cela, il faut vous allonger de tout votre long sur un tapis de sol et vous assurer que votre tête, épaules et coudes soient les plus stables possible sur ce dernier.

Puis vous allez soulever vos deux jambes en l’air et le plus droit possible, en prenant appui sur vos mains, et faire suivre votre tronc, tout en respirant du mieux possible. Attention cependant à garder une certaine souplesse et à ne pas vous rigidifier.

Maintenant, pour exécuter la position de la demi-chandelle, c’est quasiment le même principe, sauf qu’il va vous falloir courber votre bassin. Vous restez donc en position allongée, les jambes jointes entre elles et les bras au repos, paumes des mains côté sol.

Alors, vous levez vos jambes à la verticale, tout en soulevant légèrement votre bassin du sol. Puis, à l’aide de vos coudes, vous allez disposer vos mains sous vos fesses, à la hauteur de vos hanches. Alors, vous dresserez vos jambes.

La grosse différence entre cette position et la chandelle réside dans le fait que votre bassin ne sera plus droit et perpendiculaire avec le sol, mais plutôt légèrement courbé, formant un angle entre vos jambes et votre tronc.

Alors, tout en respirant à l’aide de vos narines et votre abdomen, vous allez essayer de rester dans cette position le plus longtemps possible, sans en arriver à ce que cela vous soit douloureux.

Pour obtenir de bons résultats autant sur votre physique que sur votre mental, il faudra répéter cette opération quotidiennement et la tenir chaque nouveau jour un peu plus longtemps.

À noter qu’il est important lors de la fin de l’exercice de rester allongé quelques instants, pour laisser le temps à l’organisme de retrouver ses marques avant de vous relever.

Puis, une fois à nouveau debout, vous pourrez immédiatement apprécier les bienfaits de cette position sur vos jambes qui seront bien plus légères et sur votre esprit qui sera, lui, merveilleusement oxygéné.