Les bienfaits de la position du cobra

posture du cobra

Bien-être et relaxation sont les maîtres-mots de la pratique du Yoga. En effet, même s’il est constitué d’exercices physiques et de postures peu évidentes à réaliser quand on est quelque peu novice, le Yoga nous apporte beaucoup de détente et de sérénité à la fin d’une séance.

On peut donc parler de réconfort après l’effort. Si certaines postures sont moins évidentes à exécuter, c’est parce qu’elles font appel à des positions peu communes en occident. C’est le cas de la posture du cobra, qui n’est pas sans rappeler la salutation au soleil, si chère aux populations d’Asie et du Moyen-Orient.

Qu’est-ce que la position du cobra ?

La posture du cobra, de son vrai nom Bhujangasana, est donc une des nombreuses positions que l’on pratique lors d’une séance de Yoga.

Si ce n’est pas l’une des plus simples à réaliser, on peut assurer que ce n’est vraiment pas la plus compliquée non plus. Ce qu’il faut comprendre avant tout quand on parle de Yoga, c’est que ce qui va se révéler être la chose la plus importante pour réaliser des postures quelque peu physiques, c’est notre souffle.

C’est en effet notre façon de respirer qui va jouer en notre faveur et qui est la base la plus importante en matière de Yoga, qui est un découlé de la méditation bouddhiste.

Il est donc très important de bien cadencer sa respiration, de prendre le temps de bien inspirer pour remplir d’air nos poumons, puis d’expirer avec un petit souffle continu.

Une fois que l’on a trouvé le bon rythme de respiration, on atteint déjà un degré de relâchement des muscles certain, qui va être d’une aide précieuse pour réaliser certaines postures délicates.

Dans le cas de la position du cobra, qui est une sorte de déclencheur de l’éveil de notre énergie vitale nommée Kundalini, c’est quasiment tous les membres de notre corps qui vont être pris à parti. Plus précisément, ce sont tous nos muscles qui vont pouvoir se mettre en action, tandis que notre esprit va se concentrer sur notre respiration et les mouvements de notre corps.

Les bienfaits de la posture du cobra sont nombreux, même si le pratiquant peut avoir la sensation que sa colonne vertébrale sera quelque peu comprimée sous les cambrures. Physiquement, cette position renforcera les muscles du dos, des poignets, des bras, des épaules ainsi que ceux des abdominaux. Spirituellement, la position du cobra stimulera les énergies des chakras et du système nerveux.

En outre, elle renforcera l’état d’esprit du pratiquant en lui redonnant la confiance en soi qui pouvait lui faire défaut. Il faut tout de même signaler qu’il y a certains cas où la position du cobra n’est pas recommandée.

Tout premièrement, pour les femmes enceintes qui ont atteint leur troisième mois de grossesse, les personnes sujettes à des problèmes cardio-vasculaires, présentant une pression artérielle plus basse ou plus élevée que la norme ou ayant récemment subi une chirurgie dorsale ou abdominale. Si vous n’êtes pas dans l’un de ces cas, vous êtes donc apte à la réaliser.

Comment réaliser la position du cobra ?

Il vous faut tout d’abord bien vous détendre en position allongée sur le ventre, à même votre tapis de sol. C’est ici que peut démarrer votre concentration sur votre souffle et le laisser-aller de votre esprit. Alors, vous allez poser les paumes de vos deux mains au sol, juste sous vos épaules, les doigts tendus vers l’avant et le front collé au tapis. C’est le moment pour expirer profondément.

Puis, vous allez relever votre menton tout en inspirant, en basculant légèrement votre tête en arrière, de sorte que votre colonne vertébrale se déplie sur sa longueur.

Ce sera alors le moment de relever votre torse, en vous aidant de vos mains, mais sans abuser sur l’appui qu’elles doivent fournir. Pour que la posture soit parfaite, le pubis et le bas-ventre se doivent toujours de toucher votre tapis de sol, de fait, c’est votre colonne vertébrale qui travaille et c’est les muscles de tout votre haut du corps qui sont sollicités.

Puis, tout en expirant à nouveau, vous procéderez aux mêmes gestes en sens inverse, pour vous retrouver dans la position initiale. Il vous faudra bien sûr, procéder à une bonne vingtaine de fois l’exercice sur quelques minutes pour qu’il soit vraiment efficace sur votre esprit et physique.